A la découverte de Chou’Ket

13 juin 2017

Oui, oui, je vous ai déjà parlé d’un Chouke, je ne perds pas encore la mémoire. Cette fois, c’est chez Chou’Ket qu’on va, à Etterbeek. Si ce sont les femmes qui trouvent leur bonheur dans le premier, le second fait plutôt la part belle aux enfants. Aucun rapport entre les deux, si ce n’est la jolie consonance dans le nom et la quantité de belles choses qu’on y trouve.

Bref, Chou’Ket, c’est qui, c’est quoi ? Chou’Ket s’est installé après MIEU dans l’Auberge Espagnole (Atrium) près de la place Jourdan. Derrière Chou’Ket, deux chouettes créatrices, Marie et My, qui avaient déjà compris l’intérêt d’une association complémentaire. Areuh et Tatamy avaient déjà fait un bout de chemin ensemble. A chacune ses forces, la couture rapide, l’administratif en temps et en heure, les réseaux différents. Bref, il suffit de les rencontrer pour comprendre qu’elles ont bien en tête leurs points forts et leurs points faibles à l(une comme à l’autre.

Après avoir sillonné les boutiques pour enfants et rencontré d’autres créateurs, elles ont eu envie de se lancer dans l’univers du petit commerce, de la petite boutique. Un premier test pour voir, pour se donner des idées pour l’avenir, pour voir si la formule leur plait. L’Auberge Espagnole était donc tout à fait ce qu’il leur fallait : un bel espace commercial qu’on occupe pour plusieurs semaines.

Voilà donc les origines du projet de Chou’Ket. Mais maintenant que c’est ouvert, pourquoi y aller ? « Des articles soigneusement sélectionnés pour vous dans le respect du travail de son producteur et le nombre de kilomètre parcouru. Chez Chou’Ket, vous ne trouverez que des articles qui viennent d’Europe et qui sont produits en quantité limitées, voir des pièces uniques spécialement fabriquées pour vous. De la déco en passant par des articles textiles, des jeux, de la carterie et des bijoux, il y en aura pour tous les goûts. »

Evidemment, vous savez que ça nous parle cette idée du local et d’une fabrication dans des quantités raisonnables, pas vouée à la destruction en cas de non-vente. Ce petit texte sur leur site a achevé de nous convaincre : « ce qui nous tient vraiment à cœur, c’est de consommer autrement et de l’apprendre à vos enfants dès le plus jeune age. Nous croyons que consommer plus responsable en sachant d’où vient votre marchandise et comment elle a été fabriquée, c’est une petite goutte d’eau dans la rivière mais que chaque goutte d’eau mise ensemble forment de grands fleuves. Nous croyons qu’ensemble, il est possible de faire bouger le monde et que ce changement, par vous, viendra de vos enfants. »

Et puis pour terminer en beauté et tout vous dire, Chou’Ket, c’est aussi une sacrée grille d’ateliers et d’événements en tout genres. Sérieusement, j’ai vu passer deux ou trois annonces qui m’ont fait maudire mon comptoir et mes horaires de commerçante : « en finir avec le désordre », « l’éducation positive », « zéro déchets », « discussions autour des pleurs »…

Coline

Chou’Ket, du mardi au samedi de 11h à 19h, Chaussée de Wavre 331, Bruxelles

Share Button

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Votre email ne sera pas publié.