Chronique d’un post réécrit

24 septembre 2011

Fichu ordinateur. Je vous avais écrit un post tout beau tout chaud sur deux livres, et je ne sais pour quelle raison, les fenêtres ont commencé à bugger, et la seule solution a été d’éteindre le dit ordi. Moment de frustration intense. Je vous parlais dans ce post disparu dans les abîmes geekesque de Tu verras et de Compter la vie. Le premier pour adultes, le deuxième tout public.

J’ai donc enfin lu un livre de Nicolas Fargues, cet auteur dont on parle plus du physique de Dom Juan que des oeuvres j’ai parfois l’impression. La 4e de couverture donnait le ton, ce sera jeune (pour l’écriture) et dur (pour le fond). Tu verras raconte une relation père-fils, celle de Colin et Clément, ou plutôt les souvenirs de cette relation car Clément (le fils) vient de mourir. On suit toutes les pensées de Colin, ses remords, sa culpabilité, sa tristesse, sa solitude. On cherche avec lui des solutions pour moins y penser. C’est clairement plus un roman sur la filiation que sur le deuil. C’est triste, mais tellement humain, pas de faux sentiments.

Le deuxième, Compter la vie, se trouve plutôt au rayon enfants et pourtant. Il fait vraiment sourire tout le monde. Derrière ce livre, se cache Serge Bloch (Max et Lili pour les connaisseurs) et Kundo Koyama. Dans Compter la vie, on suit une la vie d’une petite fille de sa naissance (ou plutôt sa création) à sa mort avec un focus, les chiffres. Par exemple, 220000 bébés par jour sur la Terre, 140 litres de baves en an, 120 km en rampant, son budget lingerie, combien d’hommes lui retireront cette lingerie, etc. C’est très poétique, on réfléchit à ces chiffres, on en rit, on repense à ces chiffres à soi. C’est tout simplement un beau livre à avoir dans sa bibliothèque.

Bonnes lectures

Coline

Compter la vie, Serge Bloch, Kundo Koyama, éditions Sarbacane
Tu verras, Nicolas Fargues, POL 

Petite photo pour vous faire une idée du physique de Dom Juan. Possibilité d’agrandissement en cliquant sur la photo :


Share Button

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Votre email ne sera pas publié.