Couture : le manteau d’Atelier Scammit

2 mars 2017

Voilà une pièce que j’ai cousue il y a quelques temps déjà, c’est l’une des premières que j’ai faite lorsque j’ai recommencé à coudre. Je voulais me lancer un défi, qui est plutôt réussi d’ailleurs. Il faut dire qu’avec ce manteau France Duval-Stalla d’Atelier Scämmit, je mettais toutes les chances de mon côté puisque le livret d’explications est accompagné d’une vidéo qui détaille toutes les étapes de construction du manteau. Attention toutefois : vidéo ne veut pas dire modèle accessible aux ultras débutants. Il faut quand même avoir de bonnes bases en couture. Ou ne pas investir dans un tissu trop cher, histoire de ne pas gâcher.

Pour être tour à fait honnête, ça a failli être le drame… Lorsque j’ai commencé à coudre, je me suis rendue compte que j’avais oublié de couper les côtés du manteau ! Et impossible de coudre cette pièce sans les côtés. Après avoir pesté tant et plus sur cette idée débile d’avoir coupé mon tissu le soir – je suis plutôt du matin, moi – et après avoir failli jeté le tout à la poubelle, j’ai repris mes esprits, écouté mon amoureux et pris la décision de couper ces côtés dans un reste de lainage France Duvall Stalla qui restait dans mon stock. Comme il était plus fin que le tissu initial, je l’ai doublé avec un autre lainage et le tour était joué. On voit un peu que les tissus sont différents mais on dirait que c’est fait exprès.

Mis à part cette bourde, tout s’est bien passé. J’ai toutefois remarqué que certaines étapes n’étaient pas vraiment indiquées dans la vidéo, ce n’est pas très grave pour les couturières les plus aguerries mais ça peut perturber les plus débutantes. Je les ai donc notées vu que ma maman avait envie de faire ce patron et qu’elle est moins avancée que moi en couture. Et histoire que ça soit utile au plus grand nombre, je les partage ici.

Quelques étapes pas vraiment précisées (Avis aux débutants)

  • Avant de placer vos pièces décalquées sur le tissu pour les couper, pensez à coller le bas du devant A avec sa rajoute. Idem pour la parementure.
  • Les poches sont absentes du plan de coupe, n’oubliez donc pas de les couper aussi.
  • Au moment d’assembler les devants et dos, on parle de crans à faire coïncider, mais je ne les ai pas trouvés… Du coup, j’ai l’impression qu’ils ne sont pas indiqués. Mais ça ne m’a pas gênée pour cette étape. Une fois que cette couture était faite, j’ai cranté un peu sous le bras pour que le tissu tombe mieux, je pense que ce n’est pas indiqué.
  • Il me semble également qu’il n’est pas indiqué qu’il faut coudre les deux parementures devant au milieu dos. C’est assez logique mais quand on débute, on peut ne pas y penser.

Les tops de ce patron

  • D’abord, la coupe de ce manteau est canon : cette longueur et ce col avaient tout pour me plaire. Je le trouve super bien coupé. Moi qui ne suis pas fan des manteau oversize, j’avais du mal à trouver un patron de manteau qui me corresponde.
  • Grâce aux explications, j’ai enfin compris comment bien thermocoller : je ne savais pas du tout que la puissance du fer et le temps de pressage à chaud était indiqué sur le thermocollant… Il était temps !
  • La technique pour poser les poches doublées est top ! Je n’ai jamais réussi d’aussi jolies finitions, d’habitude on voit toujours la doublure qui dépasse et là, le montage est tellement bien fait que ce n’est pas possible. J’avais essayé de faire les poches passepoilées mais mon tissu était trop rigide pour un résultat optimal, je me suis entrainée sur une chute et ça ne donnait rien.
  • Le patron comprend les pièces du manteau ET de la doublure. Ce n’est pas toujours le cas et c’est vraiment très pratique. D’ailleurs, en parlant de doublure, la vidéo vous montre comment la monter de manière optimale avec les plis d’aisance etc. J’ai d’ailleurs appris une autre technique de glaçage : ici on préconise de piquer dans les couture du bas du manteau et du col pour fixer la doublure. C’est différent du glaçage à la main expliqué dans le pas à pas de la veste Michelle de république du chiffon. Je pense que si mon tissu avait été plus fin et plus clair, j’aurais eu peur que cette couture soit visible et j’aurais plutôt utilisé la technique de Géraldine mais avec ce tissu-ci la technique d’Atelier Scämmit fonctionne à merveille et elle est plus rapide.
  • La vidéo ! Elle est super bien faite et fait de ce manteau l’un des must pour qui voudrait coudre son premier manteau.

 

Derniers conseils avant de vous lancer

  • Je vous conseille vivement de couper une taille au dessus de votre taille habituelle, sinon vous risquez d’être trop serrée. J’ai fait une 40 pour mon 38 habituel et ça tombe pile poil.
  • Comme le préconise la créatrice du patron, optez pour une vraie doublure, du moins pour les manches, ça glissera beaucoup mieux qu’un joli coton et le manteau sera plus agréable à porter.
  • Ne choisissez pas un tissu trop épais, ça risque de faire des plis disgracieux au niveau des bras. Le mien est plus épais que celui du modèle et c’est tout juste.

 

À refaire ?

Oui dans un tissu à motifs, je pense et dans une version plus légère pour cet été/printemps. Le tissu de cette version est un lainage vintage de chez Max Bloch, la doublure vient aussi de ce magasin.

Si vous voulez voir le manteau en « vrai », vous pouvez jeter un oeil à ce podcast où j’explique mon expérience couture.

Elise

Crédits photos : Des Filles à Retordre

Share Button

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Votre email ne sera pas publié.