Hello Fresh – Un mois de test

16 février 2017

Voilà cinq semaines que je teste chaque semaine le service Hello Fresh, j’hésite depuis longtemps à rédiger quelques lignes à ce sujet ici, puisqu’on n’a toujours eu comme devise avec Elise : ne parler que de ce qu’on aime. J’aime beaucoup l’idée Hello Fresh mais avec quelques bémols/réserves. Ce sera donc un article Pourquoi j’aime / j’aime pas ?

D’abord, pourquoi j’aime ?

1. Leur façon de se faire connaître – Le « parrainage »
Pour une fois, le test n’est pas réservé aux journalistes ou aux blogueurs. Non, non, si l’un de vos amis a commandé une box, il peut ensuite en offrir trois à des amis. Effet boule de neige garanti. Vous testez vous-mêmes, vous ne vous basez pas sur l’avis de quelqu’un qui en a testé une ou qui en parle en ligne. Et c’est votre avis en fin de semaine qui vous poussera à recommander ou non, en payant cette fois.

2. La facilité – Vive la vie plus simple
Vous prenez certes une formule d’abonnement, mais vous pouvez l’interrompre ou le modifier chaque mercredi avant minuit. Vous choisissez votre moment et votre lieu pour la livraison. On est bien loin des livraisons en horaire de bureau (soir, weekend, etc). Vous êtes livrés, chaque repas est trié dans son carton, hop au frigo. Dans une farde, les recettes qui vous précisent dans quel délai vous devez manger chacune (dans les 2-3 jours, dans les 5 jours, etc). Le moment venu, vous sortez votre petit carton et vous vous lancez dans la recette. Lisez-la avant (petit conseil). Premier bémol pour Hello Fresh, l’écriture de ses recettes. Pour faire court, c’est parfois rapide ou/et donc pas clair. Je me suis une fois ou deux énervée en cuisinant. Mais pas du tout Monsieur. Cela doit donc dépendre du niveau du chef derrière les fourneaux. Après 30 à 40 minutes maximum, vous avez un plat original.

3. La variété et la découverte – Miam !
J’admire ceux qui ont un panel de recettes variées, mais chez nous, il faut bien avouer qu’on tourne toujours autour des mêmes basiques (stoemp, pâtes au légumes, hachis parmentier, poulet poire & poivre, etc). Et on se refile la patate chaude pour répondre à la question : on mange quoi ce soir ? Avec Hello Fresh, trois soirs par semaine, on ne se pose pas la question, on ne se soucie pas de ce qui a dans le frigo, on se laisse surprendre et on redécouvre des légumes et des saveurs oubliées. On mange de tout, sous toutes les formes, on découvre de nouvelles méthodes de cuisson, de nouveaux mélanges, de nouvelles herbes aromatiques, etc.

Mais si c’est bien, qu’est-ce que je n’aime pas ? Et l’écologie dans tout cela ?

1. Le suremballage
Pas de doute, c’est pratique de ne pas se poser la question de ce qu’il nous reste comme riz ou comme boulgour dans notre armoire. Évidemment, c’est simple de ne presque rien devoir peser. Mais cela a un coût écologique qui m’ennuie beaucoup. De nombreux produits sont emballés. Certes, c’est parfois du papier, mais cela reste dommage de voir son petit sac de riz alors que mon armoire regorge de riz que j’achète volontairement en vrac. Pareil pour les petits sachets plastiques de curry ou de cumin. Ma solution ? Que l’on puisse sélectionner ce dont on n’a pas besoin dans la recette. Je suis tout à fait consciente que cela aura un coût pour eux en gestion et en préparation et je suis prête à l’assumer si je sais que je peux ainsi réduire mes déchets.

2. L’origine de mes produits
Nous avons posé la question à Hello Fresh sur ce sujet : ils tentent de faire le maximum pour utiliser des légumes bios mais ce n’est pas toujours le cas. Et difficile de mettre des chiffres derrière « le maximum ». J’ai la même question pour le choix des légumes par rapport à la saison.

Mon bilan

Je suis ravie par la nouveauté, la fraîcheur et la facilité que cette box apporte dans ma cuisine, mais chaque semaine, je me dis que cette « facilité » que je m’offre a un coût important pour notre planète. Du coup, ma part de consommatrice qui se pose beaucoup de questions n’est pas en accord total avec Hello Fresh, d’où mon hésitation à vous en parler. Et c’est sans doute parce que c’est jusqu’à présent la formule qui m’a le plus convaincue que je vous en parle. Mais maintenant, je sais ce que je cherche, la même formule (livraison, variété, recette) mais avec un réel souci écologique. Quelqu’un a des pistes pour moi ?

Coline

PS : Mes excuses pour la qualité des photos, mais je n’étais pas sûre d’en faire un article. C’était bien meilleur que ça n’y parait sur les photo.

Share Button

2 commentaires sur “Hello Fresh – Un mois de test”

  1. Effectivement l’emballage reste un frein et puis tomber sur des légumes que j’en n’aime pas…

    Répondre
  2. Bidale

    Je me suis posée les mêmes questions quant à l’origine des produits (la viande surtout, ce qui m’a fait prendre une semaine vegé). Je n’ai pas réitéré après la semaine d’essai, à cause des déchets (emballages, fardes en plastiques, etc).

    Une fois ou l’autre, c’est chouette, c’est un peu « Saint Nicolas » cette grande boite !

    Aussi, on peut avoir accès à toutes les recettes supers originales sur leur site.

    Répondre

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Votre email ne sera pas publié.