Lectures

19 janvier 2017

Ces vacances, j’ai lu, j’ai dévoré même. La pile était gigantesque et j’ai pris un certain plaisir à la voir diminuer au fur et à mesure des jours. C’était un peu le seul et unique point de ma to-do list des vacances d’hiver. Mission accomplie et surtout, on dirait que le virus m’a retrouvée et tant mieux !

J’ai commencé les vacances en retournant aux fondamentaux, en tournant à nouveau les pages d’une auteure qui est en grande partie responsable de la lectrice adulte que je suis devenue : Marie-Aude Murail. J’ai découvert ses mots dans la bouche de ma mère, chaque soir, assise près de mes sœurs pour la lecture du soir. Cela a commencé avec Emilien et ses babysittings et la série fut longue. Je les ai ensuite lus moi-même et peu ont échappé à mes yeux de lectrice. Mais je dois bien avouer que le temps a fait son office et que dernièrement, certains sont passés à la trappe. Jusqu’à Sauveur père & fils !

Sauveur Saint-Yves est psychologue et vit avec son fils Lazare. Il reçoit essentiellement des enfants ou des adolescents (phobie scolaire, scarification, énurésie…). Lazare aime se cacher derrière une porte du cabinet de son père pour écouter les vies qui s’y racontent. La sienne semble tranquille même si tout n’est pas toujours clair pour lui. Du jour au lendemain, des signes, des messages, des lettres… font leur apparition dans cette famille « tranquille ». J’ai été embarquée ! Lu d’une traite, j’ai retrouvé la plume de Marie-Aude Murail, sa force à peindre des personnages si vrais, si profonds, et puis sa capacité à mélanger le triste, le dur et l’humour, le sourire. Je n’ai qu’une hâte : prendre le temps d’une après-midi et d’une nuit pour dévorer le tome 2.

Je ne vais pas tout vous dévoiler en un seul post. J’enchaîne sur un autre souvenir d’enfance, sur un univers que j’ai quitté il y a longtemps : celui de Zep. Connu pour son célébrissime Titeuf, Zep a d’autres cordes à son arc, plusieurs belles BD’s à son actif et un blog What a wonderful world. Je me suis offert le tome 2 de What a wonderful world, bande dessinée créée à partir de dessins publiés sur ce blog. Pour les fans de la première heure, on retrouve Titeuf dans les premières planches, mais on se prend ces pages comme une gifle. Titeuf évolue dans un monde d’explosions, de fuites, de morts, pas si éloigné des actualités des derniers mois. Retrouver un héros de l’enfance dans son monde d’adultes réveille et laisse songeur. Pour la suite, on rit comme toujours avec Zep, parfois d’un bon rire gras et puis on continue de réfléchir et de cogiter. Voilà une excellente bande dessinée que je vous conseille.

Belle journée

Coline

Sauveur père & fils T1, Marie-Aude Murail, l’Ecole des loisirs.
What a wonderful world T2, Zep, Delcourt

Share Button

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Votre email ne sera pas publié.