Comment je me suis remise au tricot #2

9 mars 2017


J’ai réussi ! Oui, je crie victoire parce me faire terminer un projet en tricot et surtout me faire aimer le tricot c’était loin d’être gagné. Mieux : j’ai adoré tricoter ce projet. D’une part, parce que j’ai appris beaucoup de choses mais surtout parce que ça m’a permis de me poser, de souffler, de ne rien faire le soir après le boulot. Entendons-nous bien, ne rien faire mis à part tricoter. J’avais même hâte de retrouver ce moment. À tel point que j’ai laissé Monsieur (re)prendre le contrôle de la télévision le soir et ça c’est trèèès rare.

Comme je vous l’expliquais dans mon premier article, j’ai choisi le Lil Kimono comme premier projet et je ne le regrette pas du tout. Et comme promis, je viens vous raconter la suite de mon aventure tricotesque. Après avoir appris les bases, je n’ai pas pu me reposer sur mes lauriers, j’ai dû apprendre à relever des mailles et à tricoter en rond pour tricoter les deux manches sans devoir faire de couture. Bien entendu, il est possible de les tricoter à plat et de faire une couture ensuite pour les refermer mais j’avais décidé que le Lil Kimono me permettrait d’apprendre de nouvelles choses et bien que très tentée, je n’ai pas choisi la facilité.

Relever des mailles

Cette étape me paraissait super difficile et finalement pas du tout. J’ai suivi le tutoriel de Lili comme tout et ça s’est très bien passé. Je pensais m’être trompée parce qu’il restait des petits trous sous la manches mais en lisant la fin des explications, j’ai vu que la créatrice indiquait qu’il pouvait être utile de faire de petits points pour bien fermer les dessous de manches, du coup je pense que mes trous n’étaient pas un total foirage. Ce qui m’a posé plus question par contre, c’était de reprendre les mailles en attente et de savoir comment commencer à les tricoter. J’avais commencé par les tricoter dans le mauvais sens, c’est à dire le côté jersey de mon tricot vers l’extérieur et pas vers moi. Résultat : j’ai du détricoter et recommencer ma première maille. Bien que je savais qu’il fallait que je fasse attention, je me suis aussi bien pris la tête pour la seconde.
Le magic loop

J’ai utilisé cette technique pour coudre mes manches en rond parce que je n’avais pas de mini aiguilles circulaires et tricoter avec des aiguilles double pointes ne me tentait pas du tout. J’ai appris grâce à une vidéo que je ne retrouve plus mais celle du Fil à coudre d’Anna est très bien faite et correspond même mieux à ce tricot en top-down. Par contre, j’ai bien galéré au début, j’avais beaucoup de mal à faire la jointure, je l’ai même complètement foirée à un moment et je me suis retrouvée avec un énorme trou sur le dessus de la manche. J’ai hésité à choisir la facilité et à le réparer une fois la manche finie mais non, je me suis dit qu’il pouvait être intéressant d’apprendre à détricoter. Et en effet, ça valait la peine de recommencer, le résultat est beaucoup mieux. J’ai appris à détricoter grâce à cette vidéo. Quand je vous dit que je suis novice, je dois aller voir sur Youtube dès que je dois faire quelque chose.

Aaaargh les manches !

Alors, on ne va pas se mentir : tricoter les manches c’est loin d’être la partie la plus fun ! La première m’a même parue looooongue mais loooongue. J’ai failli laisser la seconde en attente super longtemps. Mais le temps pourri de ce dimanche et l’énorme sieste de June, m’a permis de rester deux heures dans mon fauteuil et de la tricoter d’une seule traite. J’ai d’ailleurs trouvé le moyen de la tricoter sans trop serrer les premières mailles et sans faire de trou. Je me suis donc réconciliée avec le magic loop mais j’ai quand même envie de tester les mini aiguilles circulaires, il faut juste que j’en trouve.  Une fois les manches finies, j’ai bloqué le gilet comme le préconise Lise Tailor. Je n’ai pas vu de grosse différence avant après mais j’ai quand même l’impression que c’est un peu plus régulier après qu’avant. J’espère que les photos vous permettent de voir les jolis détails de ce modèle : je suis notamment fan de cette petite lisière en relief qui court tout le long du gilet.

Et la suite ?Avant même que le Lil Kimono ne soit terminé, j’ai cherché un nouveau projet. J’ai hésité à me lancer dans un pull pour femme mais j’ai eu peur que ça soit trop long pour un second projet. Du coup, j’ai opté pour le Pull Brest de Camille de la Ouchette avec la laine de Boucle laine. Les coloris sont tellement canons que j’ai eu beaucoup de mal à choisir. Résultat : June aura ce pull dans trois versions. Ce pull présente d’autres points techniques que le Lil Kimono et je compte sur lui pour étoffer mes connaissances en tricot. Je l’ai commencé hier et après 3 tentatives infructueuses, il est bien en route !

Elise

Crédits photos : Des Filles à Retordre

Share Button

2 commentaires sur “Comment je me suis remise au tricot #2”

  1. Oh c’est tout joli !! Merci pour le tuto pour relever les mailles je le faisais à l’arrache et c’était pas terrible ! Lol

    Répondre
  2. Roh trop joli, tu as bien de t’y remettre…

    Répondre

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Votre email ne sera pas publié.