Quelques incontournables de ma bibliothèque jeunesse

23 mai 2017

Je ne vous parle pas ici de classiques, mais de livres qui ont rejoint les planches de ma bibliothèque depuis longtemps et que j’aime sortir à l’occasion, parfois pour tout relire, parfois juste pour les images. De coups de cœur tout à fait personnels et subjectifs en somme.

1. La Vague de Suzy Lee chez Kaléidoscope
Album atypique par son format à l’italienne et par le jeu de deux couleurs, le noir de l’héroïne et le bleu de la mer, il est à mes yeux une petite pépite en son genre. Tout est dit sans un mot, la force de la mer et le visage de la petite fille suffisent. C’est plein de fraîcheur, de poésie, d’humour, de nostalgie. C’est beau !

2. Eloïse de Kay Thompson chez Gallimard Jeunesse
Eloïse, six ans, vit au Plaza à New York avec sa gouvernante, son chien et sa tortue. Elle n’a pas son pareil pour s’occuper et envisager la moindre bêtise possible. Ici aussi, on plonge à toute vitesse dans l’enfance et sa légèreté. On rit d’une page à l’autre. Cette canaille nous embarque de page en page à travers son hôtel. Et une fois encore, le dessin si particulier sert le texte comme jamais. La symbiose entre les deux est parfaite ! Le noir est toujours au rendez-vous, mais le bleu laisse sa place au rose, pourtant pas ma couleur préférée, mais qui ici tombe pile poil !

3. Le grand voyage de Mademoiselle Prudence de Charlotte Gastaut chez Père Castor
Une nouvelle fois, pas de texte ou très peu. Et un format qui plonge dans le livre. Pour être exacte, il y a du texte, dans les premières pages, presque trop de texte ! Des ordres de parents criés à un enfant : vite, dépêche-toi, on va être en retard, tiens-toi droite, brosse-toi les dents, etc. Un texte qui occupe tout l’espace visuelle d’une double-page. On y voit Mademoiselle Prudence enjamber ce texte, s’asseoir dessus. Et puis, peu à peu plus rien, seulement des images, des paysages, des rêves à couper le souffle. Des jeux de découpe d’une page à l’ombre. On plonge dans l’univers imaginaire de Mademoiselle Prudence, et c’est tellement joli qu’on resterait bien avec elle !

J’aurais aimé vous en proposer un 4e ou un 5e, mais je m’arrête là, parce que je réalise qu’inconsciemment; j’ai créé une sélection cohérente avec des héroïnes, des illustrations particulièrement belles, des formats ou des mises en page atypiques, un texte fort. Je reviendrai bientôt avec des incontournables pour rigoler, pour frissonner ou autre. Mais tout ce que j’ai envie de rajouter ce matin, ne s’intégrerait pas aussi bien dans cette sélection d’albums chefs-d’oeuvre.

Coline

Share Button

Un commentaire sur “Quelques incontournables de ma bibliothèque jeunesse”

  1. Eloïse est restée une de mes héroïnes ….. je l’adore mais je ferais bien la connaissance de Mademoiselle Prudence

    Répondre

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Votre email ne sera pas publié.