Un ramen chez Umamido

2 novembre 2013

Voilà des mois que je voulais tester Umamido, pas le temps, pas l’occasion d’aller dans le coin de Flagey et pourtant l’envie ne manquait. Quand le padre me demande une adresse pour manger ensemble, ni une ni deux, je propose Umamido (entre autres, car j’ai de nombreuses adresses sur ma liste « à tester »).

J’y arrive en ayant pas déjeuné pour être sûre de profiter. On arrive tôt pour être sûrs d’avoir une table de 4. Je suis d’abord séduite par la partie « To share ». Voilà ce que j’aime au restaurant, on se met d’accord avec la tablée et on peut goûter pas mal de propositions de la carte. Cette fois-ci, ce sera gyoza, porc bun et mountain vegetables. Tout a séduit ! Attention, les mountains sont épicées et les gyoza sont sérieusement délicieux ! On attend nos ramen avec impatience.

Miso pour la plupart et ramen d’automne pour le padre. On aime ! C’est bon, différent, on savoure. Bon, autant vous le dire ce n’est pas petit comme portion. Donc,  si vous êtes en mode petite faim, choisissez juste les « to share » ou juste un ramen, mais pour la totale, il faut avoir l’estomac bien vide. Et c’est vraiment un très bon rapport qualité/prix. Entre 4 et 6€ pour les « to share » et 13€ pour des bons ramen bien copieux. Résultat : une chouette découverte !

Bon appétit !

Coline

Umamido, Chaussée de Vleurgat 1, 1050 Ixelles, lun.-dim. 12:00 – 14:30 et de 18:00 à 22:30 et du mar.-sam. 18:30 – 22:30
Share Button

5 commentaires sur “Un ramen chez Umamido”

  1. Helene

    Oh oui je confirme un délice! si vous voulez voir comment on fait un bon ramen , je vous conseille l’émission « Globe cooker » le gars(un français) visite différents pays pour leurs spécialités culinaires dont l’italie, la thailande…aujourd’hui c’était sur le Japon. L’émission passe sur arte mais vs pouvez la revoir sur http://www.cuisine-plus.tv…Parfait pour un dimanche après -midi!;-)

    Répondre
  2. Laurent

    Yes, un délice et une bonne surprise!

    Répondre
  3. caroline

    Testé et approuvé ;-)

    Répondre
  4. Vanessa

    Merci Coline! N’étant pas fan de sushi (si si, ça existe) mais curieuse de la cuisine japonaise, je ne savais pas par où commencer. Môssieur ne raffolant pas de sushis non plus, et pas hyper open pour d’autres japonaiseries, il a fallu la jouer fine…. En grands fans de mangas japonais, j’ai enfin pu le convaincre de goûter à ce plat mythique, engloutis à toutes les sauces par ses héros préférés…

    Et on n’a pas été déçus! Ni par les gyozas (raviolis japonais aux crevettes – miam), ni par notre premier Miso Ramen. Un beau 9/10 et un voyage gustatif dépayasant.

    Répondre

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Votre email ne sera pas publié.